Nouveau

Raymond Poincaré

Raymond Poincaré

L'homme d'État français Raymond Poincaré (1860-1934) a servi son pays en tant que président pendant la Première Guerre mondiale (1914-18) et plus tard en tant que Premier ministre lors d'une série de crises financières. Avant la guerre, il a travaillé pour renforcer les liens avec la Grande-Bretagne et la Russie contre la menace croissante de l'Allemagne. Dans la période d'après-guerre, Poincaré a pris une position ferme lors des discussions sur le traité de Versailles et a exhorté le premier ministre et négociateur français Georges Clemenceau à exiger que de lourdes réparations soient versées à la France par l'Allemagne pour sa part dans la guerre. Lorsque l'Allemagne a fait défaut de paiement, Poincaré a ordonné aux troupes françaises d'occuper la Ruhr, une zone industrielle dans l'ouest de l'Allemagne. Au cours des années 1920, Poincaré a pris des mesures spectaculaires pour stabiliser l'économie française et apporter à la France une période de prospérité. Invoquant une mauvaise santé, il quitta la fonction publique en 1929 et mourut cinq ans plus tard.

Les premières années

Raymond Poincaré est né à Bar-le-Duc, en France, le 20 août 1860. Il a étudié le droit à l'Université de Pairs, a été admis au barreau en 1882 et a exercé le droit à Paris.

En 1887, Poincaré est élu député du district français de la Meuse et commence sa carrière politique. Il a accédé à des postes ministériels au cours des années suivantes, notamment ministre de l'Éducation et ministre des Finances. En 1895, il est choisi vice-président de la Chambre des députés (l'assemblée législative du Parlement français). Cependant, en 1899, il refusa la demande du président français Émile Loubet (1838-1929) de former un gouvernement de coalition. Volontaire, politiquement conservateur et nationaliste, Poincaré a refusé d'accepter un ministre socialiste dans sa coalition - il a démissionné de la Chambre des députés en 1903 et a plutôt pratiqué le droit et a siégé au Sénat politiquement moins important jusqu'en 1912.

Poincaré Devient Premier ministre, puis Président

Poincaré est revenu à la notoriété nationale lorsqu'il est devenu Premier ministre en janvier 1912. Dans cette position la plus puissante en France, il s'est avéré être un leader fort et un ministre des Affaires étrangères. À la surprise générale, cependant, l'année suivante, il décida de se présenter à la présidence, un poste relativement moins puissant, et il fut élu à ce poste en janvier 1913. Contrairement aux présidents précédents, cependant, Poincaré joua un rôle actif dans l'élaboration des politiques. Son sens aigu du nationalisme l'a poussé à travailler avec diligence pour assurer la défense de la France, en renforçant les alliances avec la Grande-Bretagne et la Russie et en soutenant la législation pour faire passer le service militaire national de deux à trois ans. Bien qu'il travaillait pour la paix, en tant que Lorrain, Poincaré se méfiait de l'Allemagne, qui s'était emparée de la région en 1871.

Lorsque la Première Guerre mondiale a éclaté en août 1914, Poincaré s'est avéré être un solide chef de guerre et le pilier du moral français. En effet, il a démontré à quel point il était dévoué à une France unifiée quand, en 1917, il a demandé à son ennemi politique de longue date Georges Clemenceau de former un gouvernement. Poincaré croyait que Clemenceau était l'homme le plus qualifié pour servir de Premier ministre et diriger la nation, malgré ses penchants politiques de gauche, auxquels Poincaré était opposé.

Le traité de Versailles et les réparations allemandes

Poincaré se trouva bientôt en désaccord sérieux avec Clemenceau sur les termes du traité de Versailles, qui fut signé en juin 1919 et définissait les termes de la paix après la Première Guerre mondiale. Poincaré était convaincu que l'Allemagne devrait être soumise à de lourdes réparations et assumer la responsabilité de commencer la guerre. Bien que les dirigeants américains et britanniques considéraient le traité comme trop punitif, le document, qui prévoyait des réparations financières et territoriales substantielles de la part de l'Allemagne, n'était pas assez sévère pour satisfaire Poincaré.

Poincaré a en outre démontré sa position agressive envers l'Allemagne lorsqu'il a repris le poste de Premier ministre en 1922. Il a également été ministre des Affaires étrangères pendant ce mandat. Lorsque les Allemands n'ont pas payé leurs réparations en janvier 1923, Poincaré a ordonné aux troupes françaises d'occuper la région de la vallée de la Ruhr, une importante région industrielle de l'ouest de l'Allemagne. Malgré l'occupation, le gouvernement allemand a refusé d'effectuer le paiement. La résistance passive des ouvriers allemands à l'autorité française a fait des ravages dans l'économie allemande. Le mark allemand a échoué et l'économie française a également souffert du coût de l'occupation.

Enfin, en 1924, les gouvernements britannique et américain ont négocié un règlement qui tentait de stabiliser l'économie allemande et d'assouplir les termes des réparations. Au cours de la même année, le parti de Poincaré subit une défaite aux élections législatives et il démissionne de son poste de Premier ministre.

La crise financière de 1926

Poincaré n'a pas été absent longtemps. En 1926, au milieu d'une grave crise économique en France, Poincaré est à nouveau invité à former un gouvernement et à assumer le rôle de Premier ministre. Il a agi rapidement et avec force pour gérer la situation financière en réduisant les dépenses publiques, en augmentant les taux d'intérêt, en introduisant de nouvelles taxes et en stabilisant la valeur du franc, en le basant sur l'étalon-or. La confiance du public s'est envolée dans la prospérité qui a suivi la gestion de la situation par Poincaré. Les élections générales d'avril 1928 ont démontré le soutien populaire au parti de Poincaré et à son rôle de premier ministre.

Dernières années

Le 7 novembre 1928, attaqué par le Parti radical-socialiste, Poincaré est contraint de démissionner. Il a agi rapidement pour former un nouveau ministère dans la semaine, marquant son dernier mandat en tant que Premier ministre. Citant des problèmes de santé, Poincaré quitte ses fonctions en juillet 1929 et refuse par la suite l'offre d'un nouveau mandat de Premier ministre en 1930.

Poincaré est décédé à Paris le 15 octobre 1934, à l'âge de 74 ans. Il avait consacré la quasi-totalité de sa vie au service public, et son travail de président pendant la Première Guerre mondiale, associé à son sens des finances en tant que premier ministre des années plus tard, a établi son l'héritage d'un grand leader et d'un homme qui valorisait sa nation par-dessus tout.


POINCARÉ, RAYMOND (1860-1934)

Raymond Poincaré était l'une des figures politiques les plus visibles de la Troisième République dans les premières décennies du XXe siècle. Député à vingt-sept ans, ministre à trente-trois, il est nommé en 1912 premier ministre. Il a été président de la France de 1913 à 1920 et, avant que la maladie ne l'oblige à quitter ses fonctions, il a été nommé à deux reprises premier ministre, de janvier 1922 à mars 1924, puis de juillet 1926 à juillet 1929.

Pour autant, ce n'est qu'à la fin de sa vie que Poincaré jouit d'une réelle popularité. Contrairement à son adversaire Georges Clemenceau (1841-1929), Poincaré a été étiqueté avec des surnoms désobligeants tels que "Poincaré-la-guerre" lorsqu'une campagne dans les années 1920 l'a accusé d'être responsable de la Première Guerre mondiale, et "L'homme-qui -rit-dans-lescimetières" (l'homme qui rit dans les cimetières) après qu'un cliché l'ait montré cligner des yeux à cause du soleil alors qu'il pénétrait dans un cimetière militaire. La casquette qu'il portait lors des visites au front le faisait ressembler à un chauffeur de taxi, et c'était un autre motif de moquerie. Malgré une intelligence et une éloquence singulières — c'était un juriste rigoureux et un avocat bien connu — son extérieur froid et sa personnalité pointilleuse l'empêchaient de devenir véritablement populaire.


Raymond Poincaré (France)

Raymond Poincaré (1860-1934) était un homme politique français qui a servi pendant huit ans en tant que président de la nation, exerçant ses fonctions pendant toute la durée de la Première Guerre mondiale.

Issu d'une famille aisée de la classe moyenne, le jeune Poincaré a vécu la guerre franco-prussienne et l'occupation de la Lorraine, un événement qui a coloré son attitude envers les Allemands et le militarisme allemand.

Poincaré a continué à étudier et à pratiquer le droit avant d'entrer en politique en 1886. Au début de la trentaine, il était déjà ministre français des Finances et un orateur public qualifié.

Poincaré est devenu Premier ministre en janvier 1912 et a travaillé au renforcement des alliances de la France avec la Grande-Bretagne et la Russie. L'année suivante, Poincaré est élu président de la France.

Bien que la présidence ait été en grande partie symbolique, Poincaré l'a utilisé pour poursuivre son programme de politique étrangère et faire avancer les préparatifs de guerre. Le service militaire universel est passé de deux à trois ans, tandis qu'un impôt sur le revenu a été introduit pour financer les achats d'armes.

Pendant la Première Guerre mondiale, Poincaré a présidé le Conseil des ministres et a continué d'influencer à la fois la politique intérieure et la stratégie militaire. Il a également effectué plusieurs visites médiatisées au front.

Alors que la guerre faisait des ravages en France, la popularité de Poincaré diminuait également. À la fin de 1917, il est contraint de nommer Georges Clemenceau, un homme qui a souvent attaqué Poincaré dans ses journaux, au poste de premier ministre.

Clemenceau en est venu à dominer à la fois l'effort de guerre et le processus de paix, tandis que Poincaré a pris du recul. Il est cependant resté en politique et est retourné au poste de Premier ministre à deux reprises au cours des années 1920.


Documents primaires - Discours de bienvenue de Raymond Poincaré à la Conférence de paix de Paris, 18 janvier 1919

Avec la décision de l'Allemagne de demander un armistice - ou de faire face à un effondrement national et militaire - des dispositions ont été prises pour convoquer une conférence de paix à Paris, la ville a été choisie à l'unanimité par les puissances alliées.

La conférence a commencé un peu tardivement à la mi-janvier avec des discours d'ouverture de nombreux Alliés clés.

Ci-dessous, le discours de bienvenue prononcé par le président français Raymond Poincaré aux délégués.

Cliquez ici pour lire le discours d'ouverture du président américain Woodrow Wilson cliquez ici pour lire le discours du Premier ministre britannique David Lloyd George cliquez ici pour lire le discours du Premier ministre italien Sidney Sonnino cliquez ici pour lire le discours du Premier ministre français Georges Clemenceau. Cliquez ici pour lire le compte rendu de la séance d'ouverture par l'observateur officiel britannique Sisley Huddleston.

Cliquez ici pour lire la protestation de la délégation allemande contre les conditions de paix définitives des Alliés. Cliquez ici pour lire la réponse des Alliés. Cliquez ici pour lire un éditorial d'un journal néerlandais condamnant les termes des Alliés. Cliquez ici pour lire le compte rendu d'un journaliste de la cérémonie de signature.

Cliquez ici pour lire le texte de l'éventuel traité de paix.

Discours de bienvenue de Raymond Poincaré, 18 janvier 1919

La France vous salue et vous souhaite la bienvenue et vous remercie d'avoir unanimement choisi comme siège de vos travaux la ville qui, depuis plus de quatre ans, l'ennemi a fait son principal objectif militaire et que la vaillance des armées alliées a victorieusement défendue contre des offensives sans cesse renouvelées. .

Permettez-moi de voir dans votre décision l'hommage de toutes les nations que vous représentez envers un pays qui, plus que tout autre, a enduré les souffrances de la guerre, dont des provinces entières, transformées en vastes champs de bataille, ont été systématiquement gaspillées par les envahisseur, et qui a payé le plus lourd tribut à la mort.

La France a supporté ces énormes sacrifices sans avoir encouru la moindre responsabilité dans l'effroyable cataclysme qui a bouleversé l'univers, et au moment où se termine ce cycle d'horreur, toutes les Puissances dont les délégués sont réunis ici peuvent s'acquitter de toute part dans le crime qui a entraîné une catastrophe sans précédent.

Ce qui vous donne le pouvoir d'établir une paix de justice, c'est le fait qu'aucun des peuples dont vous êtes les délégués n'a pris part à l'injustice. L'humanité peut vous faire confiance car vous ne faites pas partie de ceux qui ont outragé les droits de l'humanité.

Nul besoin d'informations complémentaires ni d'enquêtes particulières sur l'origine du drame qui vient de secouer le monde. La vérité, baignée de sang, s'est déjà échappée des archives impériales. Le caractère prémédité du piège est aujourd'hui clairement prouvé.

Dans l'espoir de conquérir d'abord l'hégémonie de l'Europe et ensuite la maîtrise du monde, les Empires centraux, liés par un complot secret, trouvèrent les prétextes les plus abominables pour tenter d'écraser la Serbie et de forcer le passage vers l'Est. En même temps, ils renient les entreprises les plus solennelles pour écraser la Belgique et s'introduire au cœur de la France.

Ce sont les deux outrages inoubliables qui ont ouvert la voie à l'agression. Les efforts conjugués de la Grande-Bretagne, de la France et de la Russie se brisèrent contre cette folle arrogance.

Si, après de longues vicissitudes, ceux qui voulaient régner par l'épée ont péri par l'épée, ils n'ont qu'à se reprocher d'avoir été détruits par leur propre aveuglement. Quoi de plus significatif que les marchés honteux qu'ils ont tenté d'offrir à la Grande-Bretagne et à la France fin juillet 1914, lorsqu'à la Grande-Bretagne ils ont suggéré : "Permettez-nous d'attaquer la France par terre et nous n'entrerons pas dans la Manche" et lorsqu'ils ont donné l'ordre leur ambassadeur de dire à la France : "Nous n'accepterons une déclaration de neutralité de votre part que si vous nous rendez Briey, Toul et Verdun" ?

C'est à la lumière de ces souvenirs, messieurs, que prendront corps toutes les conclusions que vous aurez à tirer de la guerre.

Vos nations sont entrées successivement en guerre, mais sont venues toutes et tous au secours du droit menacé. Comme l'Allemagne, la Grande-Bretagne et la France avaient garanti l'indépendance de la Belgique.

L'Allemagne cherche à écraser la Belgique. La Grande-Bretagne et la France ont toutes deux juré de la sauver. Ainsi, dès le début des hostilités, s'affrontèrent les deux idées qui, pendant cinquante mois, devaient lutter pour la domination du monde : l'idée de la force souveraine, qui n'accepte ni contrôle ni frein, et l'idée de justice, qui dépend sur l'épée que pour prévenir ou réprimer l'abus de force.

Fidèlement soutenue par ses Dominions et ses Colonies, la Grande-Bretagne décida qu'elle ne pouvait rester à l'écart d'une lutte dans laquelle le sort de chaque pays était engagé. Elle a fait, et ses Dominations et Colonies ont fait avec elle, des efforts prodigieux pour empêcher la guerre de se terminer par le triomphe de l'esprit de conquête et la destruction du droit.

Le Japon, à son tour, n'a décidé de prendre les armes que par fidélité à la Grande-Bretagne, son grand allié, et par conscience du danger qu'auraient couru l'Asie et l'Europe, pour l'hégémonie dont rêvaient les Empires germaniques. .

L'Italie, qui d'emblée avait refusé de prêter main forte à l'ambition allemande, ne s'est soulevée contre un ennemi séculaire que pour répondre à l'appel des populations opprimées et détruire au prix de son sang la combinaison politique artificielle qui ne tenait pas compte des liberté humaine.

La Roumanie ne résolut de lutter que pour réaliser cette unité nationale à laquelle s'opposaient les mêmes puissances de l'arbitraire. Abandonnée, trahie et étranglée, elle dut se soumettre à un traité abominable dont vous exigerez la révision.

La Grèce, que l'ennemi tenta pendant de longs mois de détourner de ses traditions et de ses destinées, ne leva une armée que pour échapper aux tentatives de domination dont elle sentit la menace croissante.

Le Portugal, la Chine et le Siam n'ont abandonné la neutralité que pour échapper à la pression étouffante des puissances centrales.

C'est donc l'étendue des ambitions allemandes qui amena tant de peuples, grands et petits, à se liguer contre le même adversaire.

Et que dire de la résolution solennelle prise par les États-Unis au printemps 1917 sous les auspices de leur illustre Président, M. Wilson, que je suis heureux de saluer ici au nom de la France reconnaissante, et, si vous voulez permettez-moi de le dire, messieurs, au nom de toutes les nations représentées dans cette salle ?

Que dirai-je des nombreuses autres puissances américaines qui se sont soit déclarées contre l'Allemagne - Brésil, Cuba, Panama, Guatemala, Nicaragua, Haïti, Honduras - ou du moins ont rompu les relations diplomatiques - Bolivie, Pérou, Équateur, Uruguay ?

Du nord au sud, le Nouveau Monde se souleva d'indignation en voyant les empires d'Europe centrale, après avoir déclenché la guerre sans provocation et sans excuse, la poursuivre par le feu, le pillage et le massacre d'êtres inoffensifs.

L'intervention des États-Unis était quelque chose de plus, de plus grand, qu'un grand événement politique et militaire : c'était un jugement suprême rendu à la barre de l'histoire par la haute conscience d'un peuple libre et de son premier magistrat sur les énormes responsabilités encourues dans l'effroyable conflit qui déchirait l'humanité.

Ce n'est pas seulement pour se protéger des visées audacieuses de la mégalomanie allemande que les États-Unis équipent des flottes et créent d'immenses armées, mais aussi et surtout pour défendre un idéal de liberté sur lequel ils voient empiéter l'ombre immense de l'aigle impérial. plus loin chaque jour.

L'Amérique, fille de l'Europe, a traversé l'océan pour arracher sa mère à l'humiliation de la servitude et sauver la civilisation. Le peuple américain voulait mettre fin au plus grand scandale qui ait jamais souillé les annales de l'humanité.

Des gouvernements autocratiques, ayant préparé dans le secret des Chancelleries et de l'Etat-Major une carte-programme de domination universelle, à l'époque fixée par leur génie de l'intrigue lâchaient leurs meutes et sonnaient du cor pour la chasse, ordonnant la science au moment même où elle commençait à abolir les distances, à rapprocher les hommes, à rendre la vie plus douce, à quitter le ciel clair vers lequel elle s'élançait et à se mettre docilement au service de la violence, abaissant l'idée religieuse au point de faire de Dieu l'auxiliaire complaisant de leurs passions et complice de leurs crimes en somme, comptant pour néant les traditions et les volontés des peuples, la vie des citoyens, l'honneur des femmes, et tous ces principes de morale publique et privée que nous nous sommes efforcés de garder pour notre part inchangée par la guerre et que ni les nations ni les individus ne peuvent répudier ou ignorer en toute impunité.

Tandis que le conflit s'étendait peu à peu sur toute la surface de la terre, des cliquetis de chaînes se faisaient entendre ici et là, et des nationalités captives du fond de leurs geôles séculaires nous criaient au secours.

Plus encore, ils se sont échappés pour venir à notre secours. La Pologne a repris vie et nous a envoyé des troupes. Les Tchéco-Slovaques ont obtenu leur droit à l'indépendance en Sibérie, en France et en Italie. Les Jugo-Slay, les Arméniens, les Syriens et les Libanais, les Arabes, tous les peuples opprimés, toutes les victimes, longtemps impuissantes ou résignées, de grandes injustices historiques, tous les martyrs du passé, toutes les consciences outragées, tous les libertés étranglées renaissaient au choc de nos armes et se tournaient vers nous comme leurs défenseurs naturels.

Ainsi la guerre atteignit peu à peu la plénitude de sa signification première, et devint, au sens le plus plein du terme, une croisade de l'humanité pour le Droit et si quelque chose peut nous consoler en partie au moins, des pertes que nous avons subies, c'est assurément la pensée que notre victoire est aussi la victoire du Droit.

Cette victoire est complète, car l'ennemi n'a demandé l'armistice que pour échapper à un désastre militaire irrémédiable. Dans l'intérêt de la justice et de la paix, il vous appartient désormais de récolter tous les fruits de cette victoire pour mener à bien cette immense tâche. Vous avez décidé de n'admettre d'abord que les puissances alliées ou associées, et, dans la mesure où leurs intérêts sont en jeu dans les débats, les nations restées neutres.

Vous avez pensé que les termes de la paix devaient être réglés entre nous avant d'être communiqués à ceux contre lesquels nous avons mené ensemble le bon combat. La solidarité qui nous a unis pendant la guerre et qui nous a permis de remporter des succès militaires doit rester intacte pendant les négociations et après la signature du Traité.

Ce ne sont pas seulement les gouvernements, mais les peuples libres, qui sont représentés ici. A travers l'épreuve du danger, ils ont appris à se connaître et à s'entraider. Ils veulent que leur intimité d'hier assure la paix de demain. En vain nos ennemis chercheraient-ils à nous diviser. S'ils n'ont pas encore renoncé à leurs manœuvres coutumières, ils découvriront bientôt qu'ils se retrouvent aujourd'hui, comme pendant les hostilités, un bloc homogène que rien ne pourra désagréger.

Avant même l'armistice, vous placiez cette unité nécessaire sous l'étendard des hautes vérités morales et politiques dont le président Wilson s'est noblement fait l'interprète.

Et à la lumière de ces vérités, vous entendez accomplir votre mission. Vous ne chercherez donc que la justice, " la justice qui n'a pas de favoris ", la justice dans les problèmes territoriaux, la justice dans les problèmes financiers, la justice dans les problèmes économiques.

Mais la justice n'est pas inerte, elle ne se soumet pas à l'injustice. Ce qu'elle exige d'abord, lorsqu'elle a été violée, c'est la restitution et la réparation des peuples et des individus spoliés ou maltraités. En formulant cette prétention légitime, il n'obéit ni à la haine ni à un désir instinctif ou irréfléchi de représailles. Elle poursuit un double objet : rendre à chacun son dû, et non encourager le crime en le laissant impuni.

Ce que la justice demande aussi, inspirée par le même sentiment, c'est le châtiment des coupables et des garanties effectives contre un retour actif de l'esprit par lequel ils ont été tentés et il est logique d'exiger que ces garanties soient données, avant tout, au nations qui ont été, et pourraient encore être les plus exposées à des agressions ou à des menaces, à celles qui ont souvent couru le danger d'être submergées par la marée périodique des mêmes invasions.

Ce que la justice bannit, c'est le rêve de conquête et d'impérialisme, le mépris de la volonté nationale, l'échange arbitraire de provinces entre États comme si les peuples n'étaient que des meubles ou des pions dans un jeu.

Le temps n'est plus où les diplomates pouvaient se réunir pour redessiner avec autorité la carte des empires sur le coin d'une table. Si vous devez refaire la carte du monde, c'est au nom des peuples, et à condition d'interpréter fidèlement leurs pensées, et de respecter le droit des nations, petites et grandes, de disposer d'elles-mêmes et de la réconcilier. avec le droit, également sacré, des minorités ethniques et religieuses - une tâche formidable, que la science et l'histoire, vos deux conseillers, contribueront à éclairer et à faciliter.

Vous vous efforcerez naturellement d'assurer les moyens de subsistance matériels et moraux de tous ces peuples qui se constituent ou se reconstituent en États pour ceux qui veulent s'unir à leurs voisins pour ceux qui se divisent en unités séparées pour ceux qui se réorganisent selon leurs traditions retrouvées et, enfin, pour tous ceux dont vous avez déjà sanctionné ou que vous êtes sur le point de sanctionner la liberté.

Vous ne les appellerez pas à l'existence uniquement pour les condamner à mort immédiatement. Vous voudriez que votre travail dans ce domaine, comme dans tous les autres domaines, soit fructueux et durable.

En introduisant ainsi dans le monde autant d'harmonie que possible, vous établirez, conformément à la quatorzième des propositions adoptées à l'unanimité par les grandes puissances alliées, une Société des Nations générale, qui sera une garantie suprême contre tout nouvel assaut contre le droit des peuples.

Vous n'avez pas l'intention que cette Association internationale soit dirigée contre qui que ce soit à l'avenir. Elle n'exclura volontairement personne, mais, ayant été organisée par les nations qui se sont sacrifiées pour la défense du Droit, elle recevra d'elles ses statuts et ses règles fondamentales. Elle fixera les conditions auxquelles ses adhérents présents ou futurs se soumettront, et, comme elle doit avoir pour but essentiel d'empêcher, dans la mesure où. possible, la reprise des guerres, elle cherchera surtout à faire respecter la paix que vous aurez établie, et la maintiendra d'autant moins difficilement que cette paix impliquera en elle-même des réalités de justice plus grandes et plus sûres. garanties de stabilité.

En établissant ce nouvel ordre de choses, vous rencontrerez l'aspiration de l'humanité qui, après les affreuses convulsions de ces années sanglantes, veut ardemment se sentir protégée par une union de peuples libres contre les réveils toujours possibles des sauvages primitifs.

Une gloire immortelle s'attachera aux noms des nations et des hommes qui ont désiré coopérer à cette grande œuvre dans la foi et la fraternité, et qui ont pris soin d'éliminer de la paix future les causes de troubles et d'instabilité.

Ce jour-là, il y a quarante-huit ans, le 18 janvier 1871, l'Empire allemand était proclamé par une armée d'invasion au château de Versailles. Il a été consacré par le vol de deux provinces françaises il a donc été vicié dès son origine et par la faute des fondateurs nés dans l'injustice, il a abouti à l'opprobre.

Vous êtes réunis afin de réparer le mal qu'il a fait et d'en empêcher qu'il se reproduise. Vous tenez entre vos mains l'avenir du monde. Je vous laisse, messieurs, à vos graves délibérations, et je déclare ouverte la Conférence de Paris.

La source: Source Records de la Grande Guerre, Vol. VII, éd. Charles F. Horne, National Alumni 1923


Raymond Poincaré - HISTOIRE

Paris, Île de France, Porte de Charenton : fermeture d'une brèche dans la route Noctilien N35 à la jonction 'Avenue de la Porte de Charenton' / 'Rue de Charenton' / 'Boulevard Poniatowski' après avoir divisé cette jonction en deux chaussées. Aussi les lignes de bus 77 et 111.

Очки

  • 299034358 (содержится в линиях Rue Gustave Goublier ( 29032736 ) и Avenue du 11 Novembre ( 648701339 ))
  • 1128857487
  • 299032845 (содержится в линии 97502139)
  • 1860539606
  • 1860539559
  • 299033970 (содержится в линии Rue du Vallon ( 27246832 ))
  • 1860539533
  • 1860539497
  • 2696129429 (содержится в линии Avenue Thiers ( 33046377 ))
  • 299032846 (содержится в линии Rue Yvonne ( 670584905))
  • 3478181665 (содержится в линии Avenue Thiers ( 670584906 ))
  • 1860539476
  • Thiers ( 1226725977 )
  • Thiers ( 8627500264 )
  • 1860539421
  • 299033023 (содержится в линиях Avenue Raymond Radiguet ( 27246748 ) и 264061689)
  • 1860539394
  • 1860539284
  • 365361927 (содержится в линии 32496393)
  • 299032866 (содержится в линиях Avenue Charles Péguy ( 264061678 ), Avenue du Mesnil ( 27102132 ), Avenue Charles Péguy ( 27102104 ) и 450249950)

Ерсия #15

Очки

  • 299034358 (содержится в линиях Rue Gustave Goublier ( 29032736 ) и Avenue du 11 Novembre ( 648701339 ))
  • 1128857487
  • 299032845 (содержится в линии 97502139)
  • 1860539606
  • 1860539559
  • 299033970 (содержится в линии Rue du Vallon ( 27246832 ))
  • 1860539533
  • 1860539497
  • 2696129429 (содержится в линии Avenue Thiers ( 33046377 ))
  • 299032846 (содержится в линии Rue Yvonne ( 670584905))
  • 3478181665 (содержится в линии Avenue Thiers ( 670584906 ))
  • 1860539476
  • Thiers ( 1226725977 )
  • 1860539421
  • 299033023 (содержится в линиях Avenue Raymond Radiguet ( 27246748 ) и 264061689)
  • 1860539394
  • 1860539284
  • 365361927 (содержится в линии 32496393)
  • 299032866 (содержится в линиях Avenue Charles Péguy ( 264061678 ), Avenue du Mesnil ( 27102132 ), Avenue Charles Péguy ( 27102104 ) и 450249950)

Ерсия #14

Очки

  • 299034358 (содержится в линиях Rue Gustave Goublier ( 29032736 ) и Avenue du 11 Novembre ( 648701339 ))
  • 1128857487
  • 299032845 (содержится в линии 97502139)
  • 1860539606
  • 1860539559
  • 299033970 (содержится в линии Rue du Vallon ( 27246832 ))
  • 1860539533
  • 1860539497
  • 2696129429 (содержится в линии Avenue Thiers ( 33046377 ))
  • 299032846 (содержится в линии Rue Yvonne ( 670584905))
  • 3478181665 (содержится в линии Avenue Thiers ( 670584906 ))
  • 1860539476
  • Thiers ( 1226725977 )
  • 1860539421
  • 299033023 (содержится в линиях Avenue Raymond Radiguet ( 27246748 ) и 264061689)
  • 1860539394
  • 1860539284
  • 365361927 (содержится в линии 32496393)
  • 299032866 (содержится в линиях Avenue Charles Péguy ( 264061678 ), Avenue du Mesnil ( 27102132 ), Avenue Charles Péguy ( 27102104 ) и 450249950)

Ерсия #13

Очки

  • 299034358 (содержится в линиях Rue Gustave Goublier ( 29032736 ) и Avenue du 11 Novembre ( 648701339 ))
  • 1128857487
  • 299032845 (содержится в линии 97502139)
  • 1860539606
  • 1860539559
  • 299033970 (содержится в линии Rue du Vallon ( 27246832 ))
  • 1860539533
  • 1860539497
  • 2696129429 (содержится в линии Avenue Thiers ( 33046377 ))
  • 299032846 (содержится в линии Rue Yvonne ( 670584905))
  • 1860539476
  • Thiers ( 1226725977 )
  • 1860539421
  • 299033023 (содержится в линиях Avenue Raymond Radiguet ( 27246748 ) и 264061689)
  • 1860539394
  • 1860539284
  • 365361927 (содержится в линии 32496393)
  • 299032866 (содержится в линиях Avenue Charles Péguy ( 264061678 ), Avenue du Mesnil ( 27102132 ), Avenue Charles Péguy ( 27102104 ) и 450249950)

Ерсия #12

Очки

  • 299034358 (содержится в линиях Rue Gustave Goublier ( 29032736 ) и Avenue du 11 Novembre ( 648701339 ))
  • 1128857487
  • 299032845 (содержится в линии 97502139)
  • 1860539606
  • 1860539559
  • 299033970 (содержится в линии Rue du Vallon ( 27246832 ))
  • 1860539533
  • 1860539497
  • 2696129429 (содержится в линии Avenue Thiers ( 33046377 ))
  • 299032846 (содержится в линии Rue Yvonne ( 670584905))
  • 1860539476
  • Thiers ( 1226725977 )
  • 1860539421
  • 299033023 (содержится в линиях Avenue Raymond Radiguet ( 27246748 ) и 264061689)
  • 1860539394
  • 1860539284
  • 365361927 (содержится в линии 32496393)
  • 299032866 (содержится в линиях Avenue Charles Péguy ( 264061678 ), Avenue du Mesnil ( 27102132 ), Avenue Charles Péguy ( 27102104 ) и 450249950)

Ерсия #11

St Maur : passages piétons Champignol

Очки

  • 299034358 (содержится в линиях Rue Gustave Goublier ( 29032736 ) и Avenue du 11 Novembre ( 648701339 ))
  • 1128857487
  • 299032845 (содержится в линии 97502139)
  • 1860539606
  • 1860539559
  • 299033970 (содержится в линии Rue du Vallon ( 27246832 ))
  • 1860539533
  • 1860539497
  • 299032846 (содержится в линии Rue Yvonne ( 670584905))
  • 1860539476
  • Thiers ( 1226725977 )
  • 1860539421
  • 299033023 (содержится в линиях Avenue Raymond Radiguet ( 27246748 ) и 264061689)
  • 1860539394
  • 1860539284
  • 365361927 (содержится в линии 32496393)
  • 299032866 (содержится в линиях Avenue Charles Péguy ( 264061678 ), Avenue du Mesnil ( 27102132 ), Avenue Charles Péguy ( 27102104 ) и 450249950)

Ерсия #10

Ligne de bus 111 - St Maur (94) / Bercy

Очки

  • 299034358 (содержится в линиях Rue Gustave Goublier ( 29032736 ) и Avenue du 11 Novembre ( 648701339 ))
  • 1128857487
  • 299032845 (содержится в линии 97502139)
  • 299033970 (содержится в линии Rue du Vallon ( 27246832 ))
  • 299032846 (содержится в линии Rue Yvonne ( 670584905))
  • Thiers ( 1226725977 )
  • 299033023 (содержится в линиях Avenue Raymond Radiguet ( 27246748 ) и 264061689)
  • 365361927 (содержится в линии 32496393)
  • 299032866 (содержится в линиях Avenue Charles Péguy ( 264061678 ), Avenue du Mesnil ( 27102132 ), Avenue Charles Péguy ( 27102104 ) и 450249950)

Ерсия #9

Correction du carfoure (ce n'est pas un rond point)

Очки

  • 299034358 (содержится в линиях Rue Gustave Goublier ( 29032736 ) и Avenue du 11 Novembre ( 648701339 ))
  • 1128857487
  • 299032845 (содержится в линии 97502139)
  • 299033970 (содержится в линии Rue du Vallon ( 27246832 ))
  • 299032846 (содержится в линии Rue Yvonne ( 670584905))
  • 299033023 (содержится в линиях Avenue Raymond Radiguet ( 27246748 ) и 264061689)
  • 365361927 (содержится в линии 32496393)
  • 299032866 (содержится в линиях Avenue Charles Péguy ( 264061678 ), Avenue du Mesnil ( 27102132 ), Avenue Charles Péguy ( 27102104 ) и 450249950)

Ерсия #8

St Maur (94) - corrections et ajouts selon cadastre

Очки

  • 299032845 (содержится в линии 97502139)
  • 299033970 (содержится в линии Rue du Vallon ( 27246832 ))
  • 299032846 (содержится в линии Rue Yvonne ( 670584905))
  • 299033023 (содержится в линиях Avenue Raymond Radiguet ( 27246748 ) и 264061689)
  • 365361927 (содержится в линии 32496393)
  • 299032866 (содержится в линиях Avenue Charles Péguy ( 264061678 ), Avenue du Mesnil ( 27102132 ), Avenue Charles Péguy ( 27102104 ) и 450249950)

Ерсия #7

Очки

  • 299032845 (содержится в линии 97502139)
  • 299033970 (содержится в линии Rue du Vallon ( 27246832 ))
  • 299032846 (содержится в линии Rue Yvonne ( 670584905))
  • 299033023 (содержится в линиях Avenue Raymond Radiguet ( 27246748 ) и 264061689)
  • 365361927 (содержится в линии 32496393)
  • 299032866 (содержится в линиях Avenue Charles Péguy ( 264061678 ), Avenue du Mesnil ( 27102132 ), Avenue Charles Péguy ( 27102104 ) и 450249950)

Ерсия #6

Очки

  • 299032845 (содержится в линии 97502139)
  • 299033970 (содержится в линии Rue du Vallon ( 27246832 ))
  • 299032846 (содержится в линии Rue Yvonne ( 670584905))
  • 299033023 (содержится в линиях Avenue Raymond Radiguet ( 27246748 ) и 264061689)
  • 365361927 (содержится в линии 32496393)
  • 299032866 (содержится в линиях Avenue Charles Péguy ( 264061678 ), Avenue du Mesnil ( 27102132 ), Avenue Charles Péguy ( 27102104 ) и 450249950)

Ерсия #5

Очки

  • 299032845 (содержится в линии 97502139)
  • 299033970 (содержится в линии Rue du Vallon ( 27246832 ))
  • 299032846 (содержится в линии Rue Yvonne ( 670584905))
  • 299033023 (содержится в линиях Avenue Raymond Radiguet ( 27246748 ) и 264061689)
  • 365361927 (содержится в линии 32496393)
  • 299032866 (содержится в линиях Avenue Charles Péguy ( 264061678 ), Avenue du Mesnil ( 27102132 ), Avenue Charles Péguy ( 27102104 ) и 450249950)

Ерсия #4

Очки

  • 299032845 (содержится в линии 97502139)
  • 299033970 (содержится в линии Rue du Vallon ( 27246832 ))
  • 299032846 (содержится в линии Rue Yvonne ( 670584905))
  • 299033023 (содержится в линиях Avenue Raymond Radiguet ( 27246748 ) и 264061689)
  • 299032866 (содержится в линиях Avenue Charles Péguy ( 264061678 ), Avenue du Mesnil ( 27102132 ), Avenue Charles Péguy ( 27102104 ) и 450249950)

Ерсия #3

Очки

  • 299032845 (содержится в линии 97502139)
  • 299033970 (содержится в линии Rue du Vallon ( 27246832 ))
  • 299032846 (содержится в линии Rue Yvonne ( 670584905))
  • 299033023 (содержится в линиях Avenue Raymond Radiguet ( 27246748 ) и 264061689)
  • 299032866 (содержится в линиях Avenue Charles Péguy ( 264061678 ), Avenue du Mesnil ( 27102132 ), Avenue Charles Péguy ( 27102104 ) и 450249950)

Ерсия #2

Очки

  • 299032845 (содержится в линии 97502139)
  • 299032846 (содержится в линии Rue Yvonne ( 670584905))
  • 299033023 (содержится в линиях Avenue Raymond Radiguet ( 27246748 ) и 264061689)
  • 299032866 (содержится в линиях Avenue Charles Péguy ( 264061678 ), Avenue du Mesnil ( 27102132 ), Avenue Charles Péguy ( 27102104 ) и 450249950)

Ерсия #1

Очки


Raymond Poincaré

Raymond Poincaré, fils d'ingénieur, est né à Bar-le-Duc, en France, le 20 août 1860. Diplômé de l'Université de Paris, il devient avocat en 1882.

Poincaré est élu à la Chambre des députés en 1887 et devient, six ans plus tard, le plus jeune ministre français de l'histoire lorsqu'il est chargé de l'éducation (1893-1894). Il a également été ministre des Finances (1894-1895) avant de redevenir ministre de l'Éducation (1895).

En 1903, Poincaré quitte la Chambre des députés pour se consacrer à sa pratique du droit privé. Il a siégé au Sénat et, en 1906, a accepté de devenir ministre des Finances.

Poincaré a été nommé à la tête d'un gouvernement de coalition en janvier 1912. Il a également été ministre des Affaires étrangères et préoccupé par la croissance du militarisme allemand, il a joué un rôle actif dans le renforcement de la Triple Entente. Cela l'a amené à être critiqué par la gauche comme un belliciste.

En janvier 1913, Poincaré bat Georges Clemenceau pour devenir président de la France. Pendant la Première Guerre mondiale, Poincaré s'est efforcé de préserver l'unité nationale. Cependant Poincaré a eu du mal à travailler avec Clemenceau qui est devenu premier ministre en 1917.

Poincaré est revenu au Sénat après la fin de son mandat présidentiel en février 1920. Partisan de la clause de culpabilité de guerre dans le traité de paix de Versailles, il a été président de la commission des réparations.

Poincaré revint au pouvoir en tant que Premier ministre en janvier 1922. Il refusa d'accepter un retard dans les paiements de réparation et en janvier 1923 ordonna l'entrée de l'armée française dans la Ruhr.

Battu par la gauche aux élections de 1924, Poincaré est remplacé par Edouard Herriot au poste de Premier ministre. Cependant, il a de nouveau été ramené au pouvoir en juillet 1926 et a été à la fois Premier ministre et ministre des Finances. La France a connu une prospérité économique pendant ce mandat et il était un leader populaire jusqu'à ce que la mauvaise santé l'oblige à démissionner en juillet 1929. Raymond Poincaré est décédé à Paris le 15 octobre 1934.


Raymond Poincaré - HISTOIRE

Naissance : 20 août 1860 à Bar-le-duc, Lorraine
Décédé : 15 octobre 1934 à Paris

Président de la République :18 février 1913 - 18 février 1920
Premier ministre de France :14 janvier 1912 - 21 janvier 1913
15 janvier 1922 - 1er juin 1924 (2e et 3e cabinets)
23 juillet 1926 - 26 juillet 1929 (4e cabinet)

Poincaré est élu à la Chambre des députés en tant que républicain modéré et partisan de la laïcisation en 1887. Avocat de formation, il s'oppose à la condamnation du capitaine Dreyfus pour des motifs juridiques et judiciaires. Il entre au gouvernement en tant que ministre de l'Instruction publique en 1893 à l'âge de 33 ans, ce qui en fait le plus jeune ministre de l'histoire de la Troisième République. Il est passé au ministère des Finances avant de quitter la Chambre pour siéger au Sénat.

Poincaré considérait la guerre en Europe comme inévitable. Il devient premier ministre et ministre des Affaires étrangères en janvier 1912 et travaille à la consolidation des alliances françaises avec la Russie et la Grande-Bretagne. Il est élu président de la République en janvier 1913 surmontant les objections de Clemenceau et de la gauche. Il a appelé tous les partis à former un gouvernement d'union, L'Union Sacrée, au début de la Première Guerre mondiale et a nommé son ennemi de longue date, Georges Clemenceau, premier ministre en 1917.

Poincaré était un fervent partisan des clauses de culpabilité de guerre et de réparations à la Conférence de Versailles. Il considérait les termes du traité trop indulgents dans leur traitement de l'Allemagne. Il refusa de se présenter aux élections et retourna au Sénat en 1920 en signe de protestation.

Il est nommé premier ministre une deuxième fois en 1922 et prend une position ferme sur le paiement des réparations. Il envoya des troupes s'emparer des industries de la Ruhr en janvier 1923. Le gouvernement allemand ordonna aux ouvriers de faire grève et aux propriétaires d'usines de fermer leurs entreprises. Poincaré envoya des ouvriers français pour diriger les mines et les usines. Ils ont obtenu 91 millions de dollars de réparations avant que les Allemands n'acceptent de négocier et que les Français se retirent en septembre. Poincaré démissionne après la victoire de la gauche aux élections de 1924.

Il est revenu pour un dernier mandat en tant que premier ministre en 1926. Le pays était au milieu d'une crise financière. Poincaré a augmenté les impôts et fermé le déficit public, mais l'inflation n'a été maîtrisée qu'après que le franc a perdu les quatre cinquièmes de sa valeur par rapport au dollar. Le franc poincaré dévalué a nui à la classe moyenne inférieure qui avait la plupart de ses économies en obligations d'État et a été un facteur majeur pour saper leur soutien au régime républicain. Poincaré a pris sa retraite pour des raisons de santé en 1929.


Raymond Poincaré - HISTOIRE

admin_level ajusté à la relation de frontière administrative impliquée la plus élevée selon https://wiki.openstreetmap.org/wiki/Relation:boundary#Way_tags

admin_level 11
frontière administratif
Autoroute secondaire
Nom Boulevard Raymond Poincaré
une manière Oui
la source cadastre-dgi-fr source : Direction Générale des Finances Publiques - Cadastre. Mise à jour : 2014
surface asphalte

Очки

  • 34028158 (содержится в линиях Boulevard Raymond Poincaré ( 245971845 ) и 175089951)
  • 3699592094 (содержится в линии Tramway de Caen ( 550221933))
  • 2039013261 (содержится в линии 193393664)
  • 26169374
  • 2705716577 (содержится в линии 385679431)
  • 4859879175 (содержится в линии Rue des Quatre Vents ( 494200011 ))
  • 7824179663 (содержится в линии 838342100)
  • 1854128937 (содержится в линии Boulevard Raymond Poincaré ( 174748468 ))

Ерсия #9

FR - Ajouter un passage piéton

admin_level 10
frontière administratif
Autoroute secondaire
Nom Boulevard Raymond Poincaré
une manière Oui
la source cadastre-dgi-fr source : Direction Générale des Finances Publiques - Cadastre. Mise à jour : 2014
surface asphalte

Очки

  • 34028158 (содержится в линиях Boulevard Raymond Poincaré ( 245971845 ) и 175089951)
  • 3699592094 (содержится в линии Tramway de Caen ( 550221933))
  • 2039013261 (содержится в линии 193393664)
  • 26169374
  • 2705716577 (содержится в линии 385679431)
  • 4859879175 (содержится в линии Rue des Quatre Vents ( 494200011 ))
  • 7824179663 (содержится в линии 838342100)
  • 1854128937 (содержится в линии Boulevard Raymond Poincaré ( 174748468 ))

Ерсия #8

admin_level 10
frontière administratif
Autoroute secondaire
Nom Boulevard Raymond Poincaré
une manière Oui
la source cadastre-dgi-fr source : Direction Générale des Finances Publiques - Cadastre. Mise à jour : 2014
surface asphalte

Очки

  • 34028158 (содержится в линиях Boulevard Raymond Poincaré ( 245971845 ) и 175089951)
  • 3699592094 (содержится в линии Tramway de Caen ( 550221933))
  • 2039013261 (содержится в линии 193393664)
  • 26169374
  • 2705716577 (содержится в линии 385679431)
  • 4859879175 (содержится в линии Rue des Quatre Vents ( 494200011 ))
  • 1854128937 (содержится в линии Boulevard Raymond Poincaré ( 174748468 ))

Ерсия #7

corrections apportées sur la circulation

admin_level 10
frontière administratif
Autoroute secondaire
Nom Boulevard Raymond Poincaré
une manière Oui
la source cadastre-dgi-fr source : Direction Générale des Finances Publiques - Cadastre. Mise à jour : 2014

Очки

  • 34028158 (содержится в линиях Boulevard Raymond Poincaré ( 245971845 ) и 175089951)
  • 3699592094 (содержится в линии Tramway de Caen ( 550221933))
  • 2039013261 (содержится в линии 193393664)
  • 26169374
  • 2705716577 (содержится в линии 385679431)
  • 4859879175 (содержится в линии Rue des Quatre Vents ( 494200011 ))
  • 1854128937 (содержится в линии Boulevard Raymond Poincaré ( 174748468 ))

Ерсия #6

admin_level 10
frontière administratif
Autoroute secondaire
Nom Boulevard Raymond Poincaré
une manière Oui
la source cadastre-dgi-fr source : Direction Générale des Finances Publiques - Cadastre. Mise à jour : 2014

Очки

  • 34028158 (содержится в линиях Boulevard Raymond Poincaré ( 245971845 ) и 175089951)
  • 3699592094 (содержится в линии Tramway de Caen ( 550221933))
  • 2039013261 (содержится в линии 193393664)
  • 26169374
  • 2705716577 (содержится в линии 385679431)
  • 1854128937 (содержится в линии Boulevard Raymond Poincaré ( 174748468 ))

Ерсия #5

Очки

  • 34028158 (содержится в линиях Boulevard Raymond Poincaré ( 245971845 ) и 175089951)
  • 3699592094 (содержится в линии Tramway de Caen ( 550221933))
  • 2039013261 (содержится в линии 193393664)
  • 26169374
  • 2705716577 (содержится в линии 385679431)
  • 1854128937 (содержится в линии Boulevard Raymond Poincaré ( 174748468 ))

Ерсия #4

Очки

  • 34028158 (содержится в линиях Boulevard Raymond Poincaré ( 245971845 ) и 175089951)
  • 2039013261 (содержится в линии 193393664)
  • 26169374
  • 2705716577 (содержится в линии 385679431)
  • 1854128937 (содержится в линии Boulevard Raymond Poincaré ( 174748468 ))

Ерсия #3

correction des trous admin_level=10 à Caen numérotation INSEE non ambigue des quartiers

Очки

  • 34028158 (содержится в линиях Boulevard Raymond Poincaré ( 245971845 ) и 175089951)
  • 2039013261 (содержится в линии 193393664)
  • 26169374
  • 1854128937 (содержится в линии Boulevard Raymond Poincaré ( 174748468 ))

Ерсия #2

Очки

  • 34028158 (содержится в линиях Boulevard Raymond Poincaré ( 245971845 ) и 175089951)
  • 2039013261 (содержится в линии 193393664)
  • 26169374
  • 1854128937 (содержится в линии Boulevard Raymond Poincaré ( 174748468 ))

Ерсия #1

correction de bug : carrière Guérinière

Очки


Raymond Poincaré - HISTOIRE

Correction lignes Alpes-Maritimes

Очки

  • 1994113762 (содержится в линиях Boulevard Raymond Poincaré ( 237734865 ) и Boulevard Raymond Poincaré ( 4532858))
  • Trianon ( 8755756594 )
  • Trianon ( 2428141769 )
  • 3495517008 (содержится в линии Impasse du Trianon ( 342581229 ))
  • 27330636 (содержится в линии Chemin des Liserons ( 4635859 ))
  • 3563467949 (содержится в линии Impasse Sainte-Thérèse ( 350599752 ))
  • 6417196730 (содержится линии 684895554)
  • Pont du Lys ( 8755756593 )
  • Pont du Lys ( 2428141745 )
  • 27318601
  • 1651961518
  • 27318640 (содержится в линии Square Dulys ( 153673184 ))
  • 701302990 (содержится в линиях 318875158, 551237152 и Rue Pierre Loti ( 4635875 ))
  • 7815304241
  • 5323541310 (содержится линиях 318875158 et 551237152)
  • 1651961527 (содержится в линии 318875158)
  • 27330639 (содержится в линиях 318875158, Rue Sainte-Marguerite ( 238314575 ) и Chemin de la Colle ( 153673169 ))
  • 1651961549 (содержится в линии 318875158)
  • Square Dulys ( 2428141762 ) (содержится в линии 318875158)
  • Carré Dulys ( 8755756592 )
  • 7815304240
  • 7815304239
  • 27330759 (содержится в линиях 318875158, Rue des Îles ( 161888667 ) и Chemin des Îles ( 4635884 ))
  • 7815304238
  • 27331320 (содержится в линиях 318875158 и Rue Flore ( 4635886 ))
  • Jardin Pauline ( 2428141731 ) (содержится в линии 318875158)
  • 7614454074 (содержится линиях 318875158 et 815176499)
  • 2007944992 (содержится в линии 318875158)
  • 27331319 (содержится в линиях 318875158, Rue Pauline ( 460537099 ), Rue Saint-Honorat ( 215910422 ) и Boulevard Raymond Poincaré ( 42428534 ))

Ерсия #14

La France, Côte d'Azur, Nice - Cannes : Correction de plusieurs problèmes dans les lignes de bus 200 (lacunes, . ). Ajoutez crossing(_ref)=* à Highway=crossing. A fait un petit travail de validation.

Очки

  • 1994113762 (содержится в линиях Boulevard Raymond Poincaré ( 237734865 ) и Boulevard Raymond Poincaré ( 4532858))
  • Trianon ( 2428141769 )
  • 3495517008 (содержится в линии Impasse du Trianon ( 342581229 ))
  • 27330636 (содержится в линии Chemin des Liserons ( 4635859 ))
  • 3563467949 (содержится в линии Impasse Sainte-Thérèse ( 350599752 ))
  • 6417196730 (содержится линии 684895554)
  • Pont du Lys ( 2428141745 )
  • 27318601
  • 1651961518
  • 27318640 (содержится в линии Square Dulys ( 153673184 ))
  • 701302990 (содержится в линиях 318875158, 551237152 и Rue Pierre Loti ( 4635875 ))
  • 7815304241
  • 5323541310 (содержится линиях 318875158 et 551237152)
  • 1651961527 (содержится в линии 318875158)
  • 27330639 (содержится в линиях 318875158, Rue Sainte-Marguerite ( 238314575 ) и Chemin de la Colle ( 153673169 ))
  • 1651961549 (содержится в линии 318875158)
  • Square Dulys ( 2428141762 ) (содержится в линии 318875158)
  • 7815304240
  • 7815304239
  • 27330759 (содержится в линиях 318875158, Rue des Îles ( 161888667 ) и Chemin des Îles ( 4635884 ))
  • 7815304238
  • 27331320 (содержится в линиях 318875158 и Rue Flore ( 4635886 ))
  • Jardin Pauline ( 2428141731 ) (содержится в линии 318875158)
  • 7614454074 (содержится линиях 318875158 et 815176499)
  • 2007944992 (содержится в линии 318875158)
  • 27331319 (содержится в линиях 318875158, Rue Pauline ( 460537099 ), Rue Saint-Honorat ( 215910422 ) и Boulevard Raymond Poincaré ( 42428534 ))

Ерсия #13

parc amélioré à Juan les Pins

Очки

  • 1994113762 (содержится в линиях Boulevard Raymond Poincaré ( 237734865 ) и Boulevard Raymond Poincaré ( 4532858))
  • Trianon ( 2428141769 )
  • 3495517008 (содержится в линии Impasse du Trianon ( 342581229 ))
  • 27330636 (содержится в линии Chemin des Liserons ( 4635859 ))
  • 3563467949 (содержится в линии Impasse Sainte-Thérèse ( 350599752 ))
  • 6417196730 (содержится линии 684895554)
  • Pont du Lys ( 2428141745 )
  • 27318601
  • 1651961518
  • 27318640 (содержится в линии Square Dulys ( 153673184 ))
  • 701302990 (содержится в линиях 318875158, 551237152 и Rue Pierre Loti ( 4635875 ))
  • 5323541310 (содержится линиях 318875158 et 551237152)
  • 1651961527 (содержится в линии 318875158)
  • 27330639 (содержится в линиях 318875158, Rue Sainte-Marguerite ( 238314575 ) и Chemin de la Colle ( 153673169 ))
  • 1651961549 (содержится в линии 318875158)
  • Square Dulys ( 2428141762 ) (содержится в линии 318875158)
  • 27330759 (содержится в линиях 318875158, Rue des Îles ( 161888667 ) и Chemin des Îles ( 4635884 ))
  • 27331320 (содержится в линиях 318875158 и Rue Flore ( 4635886 ))
  • Jardin Pauline ( 2428141731 ) (содержится в линии 318875158)
  • 7614454074 (содержится линиях 318875158 et 815176499)
  • 2007944992 (содержится в линии 318875158)
  • 27331319 (содержится в линиях 318875158, Rue Pauline ( 460537099 ), Rue Saint-Honorat ( 215910422 ) и Boulevard Raymond Poincaré ( 42428534 ))

Ерсия #12

La France, Côte d'Azur, Nice - Vallauris : Comblés et corrigés d'autres problèmes au cours des lignes de bus 250 (par exemple ajouter croisement=* pour autoroute=croisement et autres).

Очки

  • 1994113762 (содержится в линиях Boulevard Raymond Poincaré ( 237734865 ) и Boulevard Raymond Poincaré ( 4532858))
  • Trianon ( 2428141769 )
  • 3495517008 (содержится в линии Impasse du Trianon ( 342581229 ))
  • 27330636 (содержится в линии Chemin des Liserons ( 4635859 ))
  • 3563467949 (содержится в линии Impasse Sainte-Thérèse ( 350599752 ))
  • 6417196730 (содержится линии 684895554)
  • Pont du Lys ( 2428141745 )
  • 27318601
  • 1651961518
  • 27318640 (содержится в линии Square Dulys ( 153673184 ))
  • 701302990 (содержится в линиях 318875158, 551237152 и Rue Pierre Loti ( 4635875 ))
  • 5323541310 (содержится линиях 318875158 et 551237152)
  • 1651961527 (содержится в линии 318875158)
  • 27330639 (содержится в линиях 318875158, Rue Sainte-Marguerite ( 238314575 ) и Chemin de la Colle ( 153673169 ))
  • 1651961549 (содержится в линии 318875158)
  • Square Dulys ( 2428141762 ) (содержится в линии 318875158)
  • 27330759 (содержится в линиях 318875158, Rue des Îles ( 161888667 ) и Chemin des Îles ( 4635884 ))
  • 27331320 (содержится в линиях 318875158 и Rue Flore ( 4635886 ))
  • Jardin Pauline ( 2428141731 ) (содержится в линии 318875158)
  • 2007944992 (содержится в линии 318875158)
  • 27331319 (содержится в линиях 318875158, Rue Pauline ( 460537099 ), Rue Saint-Honorat ( 215910422 ) и Boulevard Raymond Poincaré ( 42428534 ))

Ерсия #11

ajout de trottoirs à Juan les Pins + parkings améliorés

Очки

  • 1994113762 (содержится в линиях Boulevard Raymond Poincaré ( 237734865 ) и Boulevard Raymond Poincaré ( 4532858))
  • Trianon ( 2428141769 )
  • 3495517008 (содержится в линии Impasse du Trianon ( 342581229 ))
  • 27330636 (содержится в линии Chemin des Liserons ( 4635859 ))
  • 3563467949 (содержится в линии Impasse Sainte-Thérèse ( 350599752 ))
  • 6417196730 (содержится линии 684895554)
  • Pont du Lys ( 2428141745 )
  • 27318601
  • 1651961518
  • 27318640 (содержится в линии Square Dulys ( 153673184 ))
  • 701302990 (содержится в линиях 318875158, 551237152 и Rue Pierre Loti ( 4635875 ))
  • 5323541310 (содержится линиях 318875158 et 551237152)
  • 1651961527 (содержится в линии 318875158)
  • 27330639 (содержится в линиях 318875158, Rue Sainte-Marguerite ( 238314575 ) и Chemin de la Colle ( 153673169 ))
  • 1651961549 (содержится в линии 318875158)
  • Square Dulys ( 2428141762 ) (содержится в линии 318875158)
  • 27330759 (содержится в линиях 318875158, Rue des Îles ( 161888667 ) и Chemin des Îles ( 4635884 ))
  • 27331320 (содержится в линиях 318875158 и Rue Flore ( 4635886 ))
  • Jardin Pauline ( 2428141731 ) (содержится в линии 318875158)
  • 2007944992 (содержится в линии 318875158)
  • 27331319 (содержится в линиях 318875158, Rue Pauline ( 460537099 ), Rue Saint-Honorat ( 215910422 ) и Boulevard Raymond Poincaré ( 42428534 ))

Ерсия #10

route résidentielle ajoutée, voie de service

Очки

  • 1994113762 (содержится в линиях Boulevard Raymond Poincaré ( 237734865 ) и Boulevard Raymond Poincaré ( 4532858))
  • Trianon ( 2428141769 )
  • 3495517008 (содержится в линии Impasse du Trianon ( 342581229 ))
  • 27330636 (содержится в линии Chemin des Liserons ( 4635859 ))
  • 3563467949 (содержится в линии Impasse Sainte-Thérèse ( 350599752 ))
  • 6417196730 (содержится линии 684895554)
  • Pont du Lys ( 2428141745 )
  • 27318601
  • 1651961518
  • 27318640 (содержится в линии Square Dulys ( 153673184 ))
  • 701302990 (содержится в линиях 318875158, 551237152 и Rue Pierre Loti ( 4635875 ))
  • 5323541310 (содержится линиях 318875158 et 551237152)
  • 1651961527 (содержится в линии 318875158)
  • 27330639 (содержится в линиях 318875158, Rue Sainte-Marguerite ( 238314575 ) и Chemin de la Colle ( 153673169 ))
  • 1651961549 (содержится в линии 318875158)
  • Square Dulys ( 2428141762 ) (содержится в линии 318875158)
  • 27330759 (содержится в линиях 318875158, Rue des Îles ( 161888667 ) и Chemin des Îles ( 4635884 ))
  • 27331320 (содержится в линиях 318875158 и Rue Flore ( 4635886 ))
  • Jardin Pauline ( 2428141731 ) (содержится в линии 318875158)
  • 2007944992 (содержится в линии 318875158)
  • 27331319 (содержится в линиях 318875158, Rue Pauline ( 460537099 ), Rue Saint-Honorat ( 215910422 ) и Boulevard Raymond Poincaré ( 42428534 ))

Ерсия #9

Ajouter s'il y a des pistes cyclables

Очки

  • 1994113762 (содержится в линиях Boulevard Raymond Poincaré ( 237734865 ) и Boulevard Raymond Poincaré ( 4532858))
  • Trianon ( 2428141769 )
  • 3495517008 (содержится в линии Impasse du Trianon ( 342581229 ))
  • 27330636 (содержится в линии Chemin des Liserons ( 4635859 ))
  • 3563467949 (содержится в линии Impasse Sainte-Thérèse ( 350599752 ))
  • Pont du Lys ( 2428141745 )
  • 27318601
  • 1651961518
  • 27318640 (содержится в линии Square Dulys ( 153673184 ))
  • 701302990 (содержится в линиях 318875158, 551237152 и Rue Pierre Loti ( 4635875 ))
  • 5323541310 (содержится линиях 318875158 et 551237152)
  • 1651961527 (содержится в линии 318875158)
  • 27330639 (содержится в линиях 318875158, Rue Sainte-Marguerite ( 238314575 ) и Chemin de la Colle ( 153673169 ))
  • 1651961549 (содержится в линии 318875158)
  • Square Dulys ( 2428141762 ) (содержится в линии 318875158)
  • 27330759 (содержится в линиях 318875158, Rue des Îles ( 161888667 ) и Chemin des Îles ( 4635884 ))
  • 27331320 (содержится в линиях 318875158 и Rue Flore ( 4635886 ))
  • Jardin Pauline ( 2428141731 ) (содержится в линии 318875158)
  • 2007944992 (содержится в линии 318875158)
  • 27331319 (содержится в линиях 318875158, Rue Pauline ( 460537099 ), Rue Saint-Honorat ( 215910422 ) и Boulevard Raymond Poincaré ( 42428534 ))

Ерсия #8

Voie pour bus avec son propre feu.

Очки

  • 1994113762 (содержится в линиях Boulevard Raymond Poincaré ( 237734865 ) и Boulevard Raymond Poincaré ( 4532858))
  • Trianon ( 2428141769 )
  • 3495517008 (содержится в линии Impasse du Trianon ( 342581229 ))
  • 27330636 (содержится в линии Chemin des Liserons ( 4635859 ))
  • 3563467949 (содержится в линии Impasse Sainte-Thérèse ( 350599752 ))
  • Pont du Lys ( 2428141745 )
  • 27318601
  • 1651961518
  • 27318640 (содержится в линии Square Dulys ( 153673184 ))
  • 701302990 (содержится в линиях 318875158, 551237152 и Rue Pierre Loti ( 4635875 ))
  • 5323541310 (содержится линиях 318875158 et 551237152)
  • 1651961527 (содержится в линии 318875158)
  • 27330639 (содержится в линиях 318875158, Rue Sainte-Marguerite ( 238314575 ) и Chemin de la Colle ( 153673169 ))
  • 1651961549 (содержится в линии 318875158)
  • Square Dulys ( 2428141762 ) (содержится в линии 318875158)
  • 27330759 (содержится в линиях 318875158, Rue des Îles ( 161888667 ) и Chemin des Îles ( 4635884 ))
  • 27331320 (содержится в линиях 318875158 и Rue Flore ( 4635886 ))
  • Jardin Pauline ( 2428141731 ) (содержится в линии 318875158)
  • 2007944992 (содержится в линии 318875158)
  • 27331319 (содержится в линиях 318875158, Rue Pauline ( 460537099 ), Rue Saint-Honorat ( 215910422 ) и Boulevard Raymond Poincaré ( 42428534 ))

Ерсия #7

Очки

  • 1994113762 (содержится в линиях Boulevard Raymond Poincaré ( 237734865 ) и Boulevard Raymond Poincaré ( 4532858))
  • Trianon ( 2428141769 )
  • 3495517008 (содержится в линии Impasse du Trianon ( 342581229 ))
  • 27330636 (содержится в линии Chemin des Liserons ( 4635859 ))
  • 3563467949 (содержится в линии Impasse Sainte-Thérèse ( 350599752 ))
  • Pont du Lys ( 2428141745 )
  • 27318601
  • 1651961518
  • 27318640 (содержится в линии Square Dulys ( 153673184 ))
  • 701302990 (содержится в линиях 318875158, 551237152 и Rue Pierre Loti ( 4635875 ))
  • 1651961527 (содержится в линии 318875158)
  • 27330639 (содержится в линиях 318875158, Rue Sainte-Marguerite ( 238314575 ) и Chemin de la Colle ( 153673169 ))
  • 1651961549 (содержится в линии 318875158)
  • Square Dulys ( 2428141762 ) (содержится в линии 318875158)
  • 27330759 (содержится в линиях 318875158, Rue des Îles ( 161888667 ) и Chemin des Îles ( 4635884 ))
  • 27331320 (содержится в линиях 318875158 и Rue Flore ( 4635886 ))
  • Jardin Pauline ( 2428141731 ) (содержится в линии 318875158)
  • 2007944992 (содержится в линии 318875158)
  • 27331319 (содержится в линиях 318875158, Rue Pauline ( 460537099 ), Rue Saint-Honorat ( 215910422 ) и Boulevard Raymond Poincaré ( 42428534 ))

Ерсия #6

Impasse interdite aux non-rivières

Очки

  • 1994113762 (содержится в линиях Boulevard Raymond Poincaré ( 237734865 ) и Boulevard Raymond Poincaré ( 4532858))
  • Trianon ( 2428141769 )
  • 3495517008 (содержится в линии Impasse du Trianon ( 342581229 ))
  • 27330636 (содержится в линии Chemin des Liserons ( 4635859 ))
  • 3563467949 (содержится в линии Impasse Sainte-Thérèse ( 350599752 ))
  • Pont du Lys ( 2428141745 )
  • 27318601
  • 1651961518
  • 27318640 (содержится в линии Square Dulys ( 153673184 ))
  • 701302990 (содержится в линиях 318875158, 551237152 и Rue Pierre Loti ( 4635875 ))
  • 1651961527 (содержится в линии 318875158)
  • 27330639 (содержится в линиях 318875158, Rue Sainte-Marguerite ( 238314575 ) и Chemin de la Colle ( 153673169 ))
  • 1651961549 (содержится в линии 318875158)
  • Square Dulys ( 2428141762 ) (содержится в линии 318875158)
  • 27330759 (содержится в линиях 318875158, Rue des Îles ( 161888667 ) и Chemin des Îles ( 4635884 ))
  • 27331320 (содержится в линиях 318875158 и Rue Flore ( 4635886 ))
  • Jardin Pauline ( 2428141731 ) (содержится в линии 318875158)
  • 2007944992 (содержится в линии 318875158)
  • 27331319 (содержится в линиях 318875158, Rue Pauline ( 460537099 ), Rue Saint-Honorat ( 215910422 ) и Boulevard Raymond Poincaré ( 42428534 ))

Ерсия #5

voie ajoutée à Juan les Pins

Очки

  • 1994113762 (содержится в линиях Boulevard Raymond Poincaré ( 237734865 ) и Boulevard Raymond Poincaré ( 4532858))
  • Trianon ( 2428141769 )
  • 3495517008 (содержится в линии Impasse du Trianon ( 342581229 ))
  • 27330636 (содержится в линии Chemin des Liserons ( 4635859 ))
  • Pont du Lys ( 2428141745 )
  • 27318601
  • 1651961518
  • 27318640 (содержится в линии Square Dulys ( 153673184 ))
  • 701302990 (содержится в линиях 318875158, 551237152 и Rue Pierre Loti ( 4635875 ))
  • 1651961527 (содержится в линии 318875158)
  • 27330639 (содержится в линиях 318875158, Rue Sainte-Marguerite ( 238314575 ) и Chemin de la Colle ( 153673169 ))
  • 1651961549 (содержится в линии 318875158)
  • Square Dulys ( 2428141762 ) (содержится в линии 318875158)
  • 27330759 (содержится в линиях 318875158, Rue des Îles ( 161888667 ) и Chemin des Îles ( 4635884 ))
  • 27331320 (содержится в линиях 318875158 и Rue Flore ( 4635886 ))
  • Jardin Pauline ( 2428141731 ) (содержится в линии 318875158)
  • 2007944992 (содержится в линии 318875158)
  • 27331319 (содержится в линиях 318875158, Rue Pauline ( 460537099 ), Rue Saint-Honorat ( 215910422 ) и Boulevard Raymond Poincaré ( 42428534 ))

Ерсия #4

Correction de la ligne de bus 1 selon le nouveau schéma

Очки

  • 1994113762 (содержится в линиях Boulevard Raymond Poincaré ( 237734865 ) и Boulevard Raymond Poincaré ( 4532858))
  • Trianon ( 2428141769 )
  • 27330636 (содержится в линии Chemin des Liserons ( 4635859 ))
  • Pont du Lys ( 2428141745 )
  • 27318601
  • 1651961518
  • 27318640 (содержится в линии Square Dulys ( 153673184 ))
  • 701302990 (содержится в линиях 318875158, 551237152 и Rue Pierre Loti ( 4635875 ))
  • 1651961527 (содержится в линии 318875158)
  • 27330639 (содержится в линиях 318875158, Rue Sainte-Marguerite ( 238314575 ) и Chemin de la Colle ( 153673169 ))
  • 1651961549 (содержится в линии 318875158)
  • Square Dulys ( 2428141762 ) (содержится в линии 318875158)
  • 27330759 (содержится в линиях 318875158, Rue des Îles ( 161888667 ) и Chemin des Îles ( 4635884 ))
  • 27331320 (содержится в линиях 318875158 и Rue Flore ( 4635886 ))
  • Jardin Pauline ( 2428141731 ) (содержится в линии 318875158)
  • 2007944992 (содержится в линии 318875158)
  • 27331319 (содержится в линиях 318875158, Rue Pauline ( 460537099 ), Rue Saint-Honorat ( 215910422 ) и Boulevard Raymond Poincaré ( 42428534 ))

Ерсия #3

Ajouter des limites de vitesse et supprimer le bureau de poste en double

Очки

  • 1994113762 (содержится в линиях Boulevard Raymond Poincaré ( 237734865 ) и Boulevard Raymond Poincaré ( 4532858))
  • 27330636 (содержится в линии Chemin des Liserons ( 4635859 ))
  • 27318601
  • 1651961518
  • 27318640 (содержится в линии Square Dulys ( 153673184 ))
  • 701302990 (содержится в линиях 318875158, 551237152 и Rue Pierre Loti ( 4635875 ))
  • 1651961527 (содержится в линии 318875158)
  • 27330639 (содержится в линиях 318875158, Rue Sainte-Marguerite ( 238314575 ) и Chemin de la Colle ( 153673169 ))
  • 1651961549 (содержится в линии 318875158)
  • 27330759 (содержится в линиях 318875158, Rue des Îles ( 161888667 ) и Chemin des Îles ( 4635884 ))
  • 27331320 (содержится в линиях 318875158 и Rue Flore ( 4635886 ))
  • 2007944992 (содержится в линии 318875158)
  • 27331319 (содержится в линиях 318875158, Rue Pauline ( 460537099 ), Rue Saint-Honorat ( 215910422 ) и Boulevard Raymond Poincaré ( 42428534 ))

Ерсия #2

aménagements à Juan les Pins SNCF

Очки

  • 1994113762 (содержится в линиях Boulevard Raymond Poincaré ( 237734865 ) и Boulevard Raymond Poincaré ( 4532858))
  • 27330636 (содержится в линии Chemin des Liserons ( 4635859 ))
  • 27318601
  • 1651961518
  • 27318640 (содержится в линии Square Dulys ( 153673184 ))
  • 701302990 (содержится в линиях 318875158, 551237152 и Rue Pierre Loti ( 4635875 ))
  • 1651961527 (содержится в линии 318875158)
  • 27330639 (содержится в линиях 318875158, Rue Sainte-Marguerite ( 238314575 ) и Chemin de la Colle ( 153673169 ))
  • 1651961549 (содержится в линии 318875158)
  • 27330759 (содержится в линиях 318875158, Rue des Îles ( 161888667 ) и Chemin des Îles ( 4635884 ))
  • 27331320 (содержится в линиях 318875158 и Rue Flore ( 4635886 ))
  • 2007944992 (содержится в линии 318875158)
  • 27331319 (содержится в линиях 318875158, Rue Pauline ( 460537099 ), Rue Saint-Honorat ( 215910422 ) и Boulevard Raymond Poincaré ( 42428534 ))

Ерсия #1

Очки

  • 1994113762 (содержится в линиях Boulevard Raymond Poincaré ( 237734865 ) и Boulevard Raymond Poincaré ( 4532858))
  • 27330636 (содержится в линии Chemin des Liserons ( 4635859 ))
  • 27318601
  • 1651961518
  • 27318640 (содержится в линии Square Dulys ( 153673184 ))
  • 701302990 (содержится в линиях 318875158, 551237152 и Rue Pierre Loti ( 4635875 ))
  • 1651961527 (содержится в линии 318875158)
  • 27330639 (содержится в линиях 318875158, Rue Sainte-Marguerite ( 238314575 ) и Chemin de la Colle ( 153673169 ))
  • 1651961549 (содержится в линии 318875158)
  • 27330759 (содержится в линиях 318875158, Rue des Îles ( 161888667 ) и Chemin des Îles ( 4635884 ))
  • 27331320 (содержится в линиях 318875158 и Rue Flore ( 4635886 ))
  • 27331319 (содержится в линиях 318875158, Rue Pauline ( 460537099 ), Rue Saint-Honorat ( 215910422 ) и Boulevard Raymond Poincaré ( 42428534 ))

Une année de M. Poincaré

Avec l'aimable autorisation de Reuters

RAYMOND POINCARÉ a formé son ministère d'Union nationale le 22 juillet 1926. Au cours des douze mois qui se sont écoulés depuis qu'il est devenu Premier ministre et ministre des Finances, il a mis en vue d'une solution définitive le problème financier auquel la France était alors confrontée. La nature du problème qui se posait à lui a été exposée avec une admirable clarté dans le rapport rendu public le 3 juillet 1926 par le Comité français d'experts, et n'a pas besoin d'être rappelé ici en détail. Cependant, il est peut-être utile de rappeler brièvement certains des principaux événements qui ont précédé l'entrée en fonction de M. Poincaré.

Après l'armistice, le peuple français se trouva devant le choix de restaurer les neuf départements de France dévastés ou de s'employer à une prompte réhabilitation fiscale.Avoir entrepris les deux tâches simultanément aurait pu courir le risque d'un double échec. Quoi qu'il en soit, les gouvernements français successifs se sont surtout attachés à résoudre le problème de la reconstruction physique dans l'espoir qu'avec l'aide des paiements de réparation, ils pourraient maintenir la situation fiscale en Status Quo. Il devint vite évident qu'aucune somme importante ne serait reçue de l'Allemagne dans les années qui suivirent immédiatement la guerre. Mais la reconstruction battait déjà son plein et il s'avéra nécessaire d'achever l'ouvrage tout seul plutôt que de l'abandonner à moitié achevé. Il n'est pas nécessaire d'analyser longuement l'effet de cette décision sur les finances publiques françaises. Qu'il suffise de dire que les ministres des Finances successifs, gênés par des Chambres récalcitrantes, n'ont pas été en mesure de réunir les fonds nécessaires à la reconstruction et en même temps d'équilibrer le budget et d'éviter l'inflation monétaire.

Lorsque M. Poincaré a pris ses fonctions, les choses étaient définitivement arrivées à son paroxysme, le budget n'était pas équilibré, la dette flottante était devenue ingérable et avait cessé de flotter, l'État était sans fonds courants, le franc était à 248 pour la livre sterling, et il était évident que l'Etat devait bientôt soit recourir davantage à l'émission de papier-monnaie afin d'éviter de répudier ouvertement ses obligations, soit entreprendre rapidement un programme aussi complet de reconstruction fiscale que l'avait recommandé la commission d'experts.

Entre-temps, la reconstruction physique avait été achevée à environ 90 pour cent, et la tâche restante à cet égard n'était pas grande. C'était la situation fiscale qui était si mauvaise qu'elle paraissait désespérée à beaucoup d'observateurs tant en France qu'à l'étranger, et c'est à la solution de ce problème que M. Poincaré s'est aussitôt adressé.

Il n'était pas au pouvoir depuis longtemps lorsqu'il s'est rendu compte que la pierre angulaire de tout programme de redressement fiscal était un budget équilibré. Les budgets français avaient auparavant été divisés en trois catégories - Ordinaire, Extraordinaire et Récupérable - et plus tard en deux - Ordinaire et Récupérable. Cette multiplicité des budgets destinés à distinguer les dépenses et les recettes récurrentes, spéciales et non récurrentes n'a servi qu'à masquer légèrement le fait que les dépenses courantes de l'État dépassaient ses recettes courantes. Dans son rapport du 10 juin 1927, l'Agent général pour les paiements de réparation, commentant la pratique allemande similaire consistant à présenter les comptes du Reich dans des budgets séparés, énonce l'objection fondamentale à une telle méthode budgétaire dans les termes suivants : « L'effet de toute cette procédure est présenter la situation financière du Reich sous un jour des plus artificiels... Ce système comptable, en d'autres termes, permet de faire apparaître des excédents budgétaires qui n'existent pas réellement et qui n'existeront à l'avenir que dans la mesure où que les prêts sont effectivement placés.

Une telle critique ne peut plus s'appliquer à la France. Le 3 août 1926, M. Poincaré demande au Parlement de voter une augmentation des impôts de 9 300 000 000 francs afin d'équilibrer les dépenses et les revenus de l'Etat. Dans le même temps, la comptabilité budgétaire a été tellement simplifiée qu'il est désormais possible d'obtenir une vision complète et précise des comptes de l'État sans connaissances spécialisées et des mois de travail acharné.

Le budget de 1926 était le premier depuis 1913 à être équilibré dans le sens le plus complet du terme. En effet, l'année fiscale 1926 s'est terminée par un excédent réel des recettes courantes sur les dépenses courantes de plus d'un 1 592 000 000 francs - somme qui a depuis été consacrée à une augmentation rétroactive des traitements des fonctionnaires des grades inférieurs. Par ailleurs, M. Poincaré a présenté à la Chambre et fait voter avant le début de l'année un budget parfaitement équilibré pour l'année civile 1927, qui présente à ce jour un excédent réel des recettes sur l'ensemble des dépenses d'un peu plus de 700 millions de francs. Le budget de 1927, il faut le noter, prévoit environ 4 300 000 000 de francs pour l'amortissement de la dette en plus des 3 500 000 000 de francs dont la Caisse d'Amortissement est dotée en vue du retrait des Bons de la Défense Nationale. L'année 1927 devrait donc se clôturer par une nette réduction de la dette publique, la meilleure des preuves de l'équilibre budgétaire.

Assuré que les dépenses courantes seraient couvertes par les recettes courantes, M. Poincaré aborda ensuite la question de la dette flottante. Son objectif principal était d'éviter la consolidation forcée telle qu'elle avait été jugée nécessaire dans les États voisins. A cet effet, il a créé par la loi constitutionnelle, une Commission de Fonds d'Amortissement (Caisse d'Amortissement) sous gestion indépendante pour veiller au renouvellement et à la retraite des Bons de la Défense Nationale. A cette Commission ont été attribués le produit du monopole des tabacs et certaines recettes fiscales. Ses opérations depuis le début ont été suivies avec un succès uniforme. Afin de s'assurer un fonds de roulement raisonnable, elle a commencé à l'automne dernier en proposant un prêt amortissable à long terme à un prix attractif et donc considérablement sursouscrit. Il s'agissait du premier prêt intérieur gouvernemental ou semi-gouvernemental à long terme qui avait été vendu avec succès en près de quatre ans. Sa trésorerie ainsi assurée, la Commission a progressivement converti quelque douze milliards de francs de bons à un, trois et six mois en bons à un et deux ans. Sa position est désormais si forte qu'elle ne propose même plus de vente ou de renouvellement de factures à un an, les détenteurs de celles-ci n'ayant d'autre choix que d'accepter le paiement de leurs factures à leur échéance ou de convertir leurs avoirs en factures à deux ans. En outre, il a progressivement réduit le taux d'intérêt sur les bons à un an de six à trois pour cent et ne paie que quatre et demi pour cent sur les bons à deux ans. Cette différence de taux d'intérêt a été un facteur qui a poussé les investisseurs à délaisser les billets à un an pour les billets à deux ans à un rythme d'environ 2 000 000 000 de francs par mois. Comme aucun billet de deux ans n'a été émis jusqu'au 16 décembre 1926, il convient de noter qu'une grande partie de la dette flottante incluse dans la catégorie des billets de deux ans ne se présente au paiement qu'en décembre 1928.

Par les opérations ci-dessus, la Commission a réduit l'échéance mensuelle moyenne des factures de près de sept milliards de francs à moins de trois milliards de francs. Avec le retour de la confiance de l'investisseur dans la volonté et la capacité de l'Etat à faire face à ses obligations, la Commission a cependant eu du mal à réduire le montant effectif des Bons de la Défense Nationale sous son contrôle. Malgré la consolidation en mai de plus de 7 300 000 000 francs, soit environ 15 % du total des effets en circulation au 30 avril dernier, l'émission de ces « bons » reste un peu au-dessus du niveau d'il y a un an.

Au début de l'année en cours, M. Poincaré, dans le cadre de son programme de consolidation de dettes flottantes et à court terme, a offert un prêt destiné à consolider les échéances de dettes à court terme pour 1927. Cette émission a payé un taux d'intérêt adéquat et a été couronnée de succès. Une provision a ainsi été constituée pour la prise en charge des dettes à court terme venant à échéance cette année. Entre le 25 avril et le 25 mai dernier, un autre emprunt de consolidation destiné à financer des dettes à court terme venant à échéance (dans certains cas au gré du détenteur) en 1928 et 1929 a été vendu. Ces échéances s'élevaient à 18 450 000 000 francs. Cette émission a également suscité de fortes souscriptions, et les échéances des dettes pour les deux prochaines années ont été réduites à 7 500 000 000 de francs, somme tout à fait à la portée du Trésor.

L'effet des opérations ci-dessus a été de réduire fortement la dette totale à court terme et en plus de changer la dette flottante en des échéances de plus en plus longues.

Cependant, M. Poincaré ne négligeait pas les aspects purement monétaires de son problème. Par la loi du 6 août 1926, la Banque de France était autorisée à acheter de l'or, de l'argent et de la valuta (devises étrangères) et à émettre à cet effet des francs au-delà du montant autorisé par la loi, cette émission excédentaire, le cas échéant, à figurer dans les chiffres de diffusion. La Banque est tenue de détenir l'or et l'argent ou la valeur ainsi acheté en réserve contre les billets excédentaires émis. En vertu de cette loi, la Banque de France a acheté toutes les offres de valeur faites en sus de celles que le marché des changes absorberait dans le cours normal des affaires. En outre, la Banque a acheté des pièces d'or et d'argent en France à des prix légèrement inférieurs aux cours mondiaux de ce métal. L'inauguration de cette politique à la fin de l'été dernier a été l'une des causes de la remontée rapide du franc à 124,2 pour la livre sterling, cours auquel il est détenu par la Banque de France depuis le 20 décembre 1926. Le retour de confiance du public français dans la solidité de la situation financière de son gouvernement, a bien sûr joué un rôle dans la hausse rapide du franc à l'automne dernier, de même que dans une certaine mesure les emprunts à l'étranger par divers chemins de fer français, et cetera, de environ cent millions de dollars. Cette somme, cependant, n'était pas détenue par la France, mais servait à éviter des achats de devises afin de rembourser certaines dettes dues à la Hollande, à la Suisse et à d'autres pays, et pour faire face aux paiements normaux des intérêts et du fonds d'amortissement sur la dette commerciale extérieure du gouvernement.

Suite à la décision de maintenir le franc à 124,2 francs la livre sterling, la Banque de France et le Trésor français sont entrés en possession de réserves de valeur très importantes. Ces réserves sont librement estimées par la presse française à plus d'un milliard de dollars. Cette somme représente apparemment un gain net de valeur, étant donné qu'au début de l'année en cours, le Trésor français et la Banque de France ont effectué ensemble un paiement important en liquidation de la dette à la Banque d'Angleterre et le Trésor a en outre payé les dettes de guerre à la Trésors britannique et américain en plus de couvrir les charges normales de sa dette commerciale étrangère.

Le processus par lequel cette grande réserve de valuta s'est accumulée semble avoir été à peu près le suivant :

Les achats de valuta ont été effectués en premier lieu non pas parce que la Banque souhaitait particulièrement accumuler des réserves de change supplémentaires, mais afin d'empêcher le franc de monter au-dessus du niveau choisi. Les francs émis pour acheter de telles valeurs n'ont cependant pas augmenté la circulation des billets de banque. Le vendeur de valuta a apparemment pris les francs qu'il a reçus en échange de sa vente de devises à une banque de dépôt. La Banque de France ne paie pas d'intérêts sur les dépôts auprès d'elle, et il n'y a plus de bons à court terme dans lesquels les banques de dépôts peuvent facilement investir leurs fonds. Ces banques, en raison de la faible demande commerciale de fonds, ont été incapables de savoir quoi faire de leur argent. Le résultat a été que les banques de dépôt ont été amenées à placer leurs fonds excédentaires en dépôt à vue auprès du Trésor, qui pendant quelque temps a payé des intérêts au taux de 1,6% par an en franchise d'impôt. À la fin du mois de juillet de cette année, cependant, le taux d'intérêt payé sur ces dépôts a été réduit par le Trésor à environ 1,25 %.

Ces taux d'intérêt anormalement bas sont bien sûr dus à la pléthore de fonds disponibles. Les fonds déposés auprès du Trésor dans le cadre du processus décrit ci-dessus ont été utilisés par celui-ci pour réduire son endettement auprès de la Banque de France et ainsi augmenter sa marge d'emprunt auprès de cet établissement. Le résultat de tout le processus a été que depuis le 22 juillet 1926, la dette de la Banque envers le Trésor a été réduite de 38 550 000 000 de francs à 26 250 000 000 de francs le 21 juillet 1927. La circulation des billets de banque, en revanche, au cours de la même période est passé de 55 000 000 000 de francs à 53 131 000 000 de francs.

Une partie de l'argent qui a été attiré en France avec le retour de la confiance dans son crédit est venue d'étrangers qui se sont intéressés à investir dans des titres français. Non seulement les investisseurs américains, mais néerlandais, britanniques, allemands et suisses ont été de gros acheteurs de titres intérieurs français. Il y a peut-être une part de péril dans de tels investissements, car les fonds peuvent être rapatriés après prise de bénéfices, la loi qui interdit l'exportation des capitaux français n'étant pas applicable aux étrangers. Mais une part considérable des investissements étrangers en France serait là pour rester. S'il est bien entendu impossible de déterminer dans quelle mesure les étrangers ont participé au récent afflux de fonds étrangers vers la France, il semble y avoir une tendance dans certains milieux à surestimer leur part dans le mouvement. En France, on pense que peut-être la moitié des fonds français qui sont allés à l'étranger lors de la fuite du franc en 1924, 1925 et 1926, estimés dans l'Annuaire économique français pour 1927 à 1 500 000 000 $, est maintenant revenu.

Le compte de dépôt à vue qui est détenu au Trésor a suscité quelques inquiétudes. Le montant de ces obligations à vue au 22 juillet 1927 s'élevait à plus de 10 000 000 000 de francs. Fin juin, le gouvernement a émis un emprunt interne à long terme dans le but de financer une partie de cette dette qui n'était pas vraiment nécessaire sous forme de liquidités. Selon des rapports officieux, cet emprunt a produit quelque 4 700 000 000 de francs en espèces. Il faut rappeler à propos de ces dépôts du Trésor que la dette flottante à court terme a pratiquement disparu et qu'aucun titre à un, trois ou six mois n'est désormais émis. Il est également à noter que les dépôts auprès du Trésor à 1,25% d'intérêt représentent presque exclusivement les fonds des banques, des compagnies d'assurances et des grandes entreprises. Le montant minimum pouvant être ainsi déposé est de 500 000 francs. D'autre part, la plus grande partie de la dette flottante telle qu'elle était auparavant était détenue par de petits investisseurs.

Peut-être est-il nécessaire d'attirer l'attention sur le fait que les importants soldes en devises actuellement détenus par le Trésor et la Banque de France ne représentent l'acquisition de nouvelles richesses ni par les citoyens français, ni par la Banque de France, ni par le gouvernement français. Ils représentent en grande partie les avoirs de particuliers français ou étrangers qui étaient auparavant détenus hors de France. Lorsque le gouvernement a inauguré son vaste programme de réforme fiscale et qu'il est devenu évident que le budget était vraiment équilibré, que le danger d'une inflation monétaire illimitée avait été écarté et qu'une consolidation forcée de la dette flottante n'était plus à craindre, les propriétaires de capitaux , comme on l'a dit, ont repris confiance dans l'intégrité de l'État et ont transféré leurs fonds en France pour y être investis. Il s'est donc produit le transfert de droits sur des avoirs étrangers d'un grand nombre de particuliers, français ou non, à la Banque de France et à l'Etat.

L'étonnante transformation de la situation fiscale de la France qui vient d'être esquissée n'a pas été sans effet sur la situation industrielle du pays. Le franc français, après une période d'appréciation rapide, est désormais maintenu à un prix fixe depuis sept mois. Le résultat, pour autant qu'on puisse le mesurer, semble avoir été de forcer la hausse des prix français à assez près du niveau mondial. Dans l'ensemble, l'industrie et le commerce du pays ont assez bien résisté à cette hausse des prix. Le commerce n'est bien sûr pas aussi actif qu'au cours de la période d'inflation, mais le ralentissement qui a suivi l'appréciation et la de facto la stabilisation du franc n'a pas causé de chômage au-dessus de quelque quatre-vingt mille au sommet et il y a eu une réduction subséquente à environ quinze mille. Par ailleurs, les chiffres du commerce extérieur et de la fiscalité des six premiers mois de l'année en cours n'indiquent pas de baisse sensible de l'activité. En effet, les chiffres du commerce extérieur récemment publiés indiquent une augmenté volume des échanges, tant à l'export qu'à l'import. L'industrie française a fait preuve d'une étonnante capacité d'adaptation aux de facto stabilisation au niveau actuel.

Le retour de l'Alsace-Lorraine et la reconstruction rapide de la partie industrielle du nord ont profondément marqué l'économie nationale française. La France semble être définitivement entrée dans le rang des pays dont la balance commerciale est en équilibre ou à peu près. Ce fait est important, car il semble confirmer que la balance des paiements est et semble devoir rester en faveur de la France.

Certains observateurs ont soutenu que le succès que M. Poincaré a eu dans le traitement du problème de la réforme fiscale française a été presque entièrement dû à la confiance du Français moyen dans son intégrité et sa capacité personnelles. A cette confiance est certainement attribuable l'arrêt de la fuite du franc immédiatement après son entrée en fonction l'année dernière. Mais la confiance n'aurait pas été maintenue si ses actions ne l'avaient prouvée bien fondée. En l'espace d'un an, il a équilibré le budget, consolidé la plus grande partie de la dette à court terme venant à échéance dans les trois prochaines années, réduit de plus de moitié les échéances mensuelles de la dette flottante, mis fin à tout discours de consolidation forcée, et a remboursé une partie de la dette extérieure à court terme de l'État. Ces mesures ont servi de base au retour des capitaux à la France, au maintien du franc au niveau choisi depuis décembre dernier, et à l'acquisition par la Banque de France de réserves de valuta pour sa protection. On peut donc dire que M. Poincaré a pleinement justifié par son choix de moyens et par son énergie à les appliquer la confiance de ceux qui pensaient que son avènement signifiait l'ouverture d'une période de profonde réforme fiscale.

La France est bien sûr encore confrontée à de nombreux problèmes graves. Mais l'année écoulée a prouvé hors de tout doute que sous une direction compétente, le peuple français a la capacité de faire face aux problèmes de la paix comme il a si bien prouvé sa capacité à résister au choc de la guerre.


Voir la vidéo: FRANCE: Former President Raymond Poincare dies aged 74 1934 (Janvier 2022).

Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos